Le blog du pèlerin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 26 avril 2014

Fin du blog

Après 8 années d'existence, le blog du pèlerin est arrivé à saturation et ne peut plus publier des infos. Le blog du pèlerin 2.0 est donc son successeur. Il en conservera la même structure en essayant de vous informer au mieux et à partir des mêmes rubriques, (Nancy, Grands Moulins, Lunéville, Saint-Nicolas-de-Port, Pont-à-Mousson, Toul, Pylônes et autres...).

vendredi 25 avril 2014

Relais de couvaison

une vidéo d'un relais de couvaison sur un des quatres pylônes nicheurs de Meurthe-et-Moselle


Relais de couvaison de Faucon pèlerin sur... par Pelerin_Nancy

mardi 22 avril 2014

PàM, une vidéo

Une vidéo du couple.


Faucon pèlerin, Pont-à-Mousson (54, FR), 2014... par Pelerin_Nancy

La situation de l'aire est assez unique. Le couple n'a certainement pas eu d'autre choix que de s'installer dans la gouttière. Cela n'augure rien de bon quant à la survie de cette nichée. Il est un peu illusoire d'espérer aucune précipitation dans la 50aine de jours qui va venir.
Le couple avait été observé, fréquentant les cheminées de la centrale thermique de Blénod les Pont-à-Mousson au moins jusqu'au 27 mars. De nouveau contacté début avril, s'accouplant, il a fini par se fixer sur l'Abbaye des Prémontrés à 15 ou 20 mètres de hauteur.

samedi 19 avril 2014

Pont à Mousson 2014 nicheur

PàM Les Prémontrés :
09h40 : Mâle adulte sur un pilastre sous la corniche inférieure du coin sud-ouest de la tour Sud. Des couinements par intermittence. Femelle invisible.
09h57 : Il décolle et vole très bas, sous le sommet des arbres du parc des Prémontrés et semble vouloir se percher sur un coin de gouttière du toit de la nef côté ouest mais y renonce. Il termine d'où il a décollé.
10h15 : Décollage du mâle. Cette fois il se perche sur la même gouttière, face ouest et plus proche de la face sud du corps de la tour sud. Une femelle apparaît, qui décolle. Le mâle prend sa place et s'installe en position de couveur, disparaissant dans le creux de la gouttière. La femelle se perche sur la corniche supérieure de la tour sud.


Le dos du mâle, en train de s'installer
Pas eu le temps de dégainer l'appareil plus rapidement


Localisation de l'aire

Va pas falloir qu'il pleuve des masses dans les temps à venir...

mercredi 9 avril 2014

Siestes diurnes

Ce soir, vers 18h00, j'ai surpris la femelle, postée sur la flêche, en train de s'adonner à des séries de courtes siestes, allant pour la plus longue jusqu'à 5 minutes environ. Je n'avais encore jamais remarqué ce comportement en plein jour.



Les observations précédentes indiquent que l'incubation est en cours. Compte tenu des dates, l'éclosion, si elle n'a déjà eu lieu, devrait être imminente.


Immature du 31 mars

Le passage d'un immature est très souvent noté et remarqué par les observateurs locaux. A cette occasion les pèlerins sont bruyants, car les adultes refoulent systématiquement l'immature.
J'ai finalement réussi à localiser le nichoir par un détail qui aurait du me sauter aux yeux depuis février. Il est dans le clocheton sud. L'hypothèse d'une ponte à même le sol est donc invalidée. L'exposition au sud n'était pas souhaitée, mais l'étroitesse du couloir compensera, je l'espère, le problème d'une surchauffe en plein midi...dans l'attente d'une délocalisation , cet automne, dans le clocheton Est.

samedi 8 mars 2014

Debut d'incubation

Encore un accouplement observé ce jour. La ponte n'est pas terminée.

Ces jours derniers certains postes utilisés par l'un ou l'autre des individus, laissaient entrevoir la possibilité qu'ils occupent de nichoir déplacé dans le clocheton Est. Cependant, depuis cette semaine, changement d'attitude : mâle et femelle fréquentent le clocheton Sud. La femelle y disparaît même en début de soirée laissant penser qu’elle y passe la nuit. Nous pouvons supposer qu'elle a commencé l'incubation d’œufs ou du moins la ponte.
Ce qui me paraît par contre plus intéressant c'est qu'ils ont dû pondre à même le sol, sans substrat à creuser. Exposé sud mais en fond de couloir, la nichée va subir le cas échéant, le plein soleil durant 2 heures environ dans la journée. Scénario seulement possible s'ils mènent l'incubation à terme. Même si les œufs roulent, ils ne risquent aucunement de chuter. Ce serait une preuve supplémentaire qu'ils peuvent pondre à même le sol et que cette attitude n'est pas forcément liée à des individus inexpérimentés.
Ou bien le technicien de la basilique a placé le nichoir dans le clocheton Sud et le couple est dedans (!) Quand j'ai eu connaissance de cette manip, je n'ai pas voulu vérifier pour éviter un dérangement possible de l'espèce


Le mâle en poste sur la croix sommitale.

Après réflexion; le nichoir déplacé dans le clocheton n'est pas adapté à la configuration du lieu. Mensuration prises : Une hauteur d'accès et donc un saut de 50cm, une largeur de 50 cm, le tout pour un couloir de 70 cm de large. J'en ai confectionné un plus adapté.


Le futur nichoir version 3.0

A noter, l’observation, deux fois de suite d'un immature non toléré par le couple.