C'était un peu le sujet ces derniers temps sur obslorraine.

19h15 : L'heure du pain ! Direction la boulangerie, la paire de jumelle en bandoulière. Nuit noire. Ciel étoilé quoique se couvrant par endroit. Température glaciale et léger vent du nord. Après un dernier balayage en détail de la basilique, je me rentre non sans avoir entendu un bruyant vol de Grues cendrées. Un je ne sais quoi de hasard m'arrête juste avant de m'engouffrer dans l'impasse, direction la chaleur du foyer. A cet instant une ombre fantomatique décolle du CN...me semble-t-il. Taille et vol énergique, c'est un Charlie décidé qui passe au dessus de moi pour revenir se poster sur CNNO. Une série de tsiock, Charlotte ne doit pas être loin. Il scrute le ciel, le bec en l'air (voir obs du 29 novembre 2006). Le voila donc parti pour une séance de chasse ? La soupe est chaude et je me résigne à rentrer.

20h00 : C'est la panse bien garnie que je me précipite sur la basilique. Charlie est sur GU D CO. Lardoire. Il termine son repas. Quelques coups de vent font s'envoler des plumées. C'est bien la fin de son repas car il essuie son bec rouge de sang sur la pierre. en sautillant il va se repositionner dans un coin d'ombre juste sous le plan incliné (Dortoir D CO). Au dessus de lui, Charlotte est au dortoir. Je la devine dans ma lunette quand, tournant la tête, elle en expose sa partie blanchâtre.

20h30 à 21h30 : Je me suis déplacé sur les hauts de Vandoeuvre, histoire de savoir si on peut voir passer les grues en migration nocturne. Cela fait en effet 2 soirs de suite que j'en entends sur la ville. Je n'aurais qu'un seul contact auditif et plutôt sur la forêt de Haye. C'est la 2ème vague de migration des Grues.

21h50 : Le der des der des coups d'œil sur la basilique : Charlie et Charlotte n'ont pas bougé