Le blog du pèlerin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 24 janvier 2008

Bout de matinée basilique.

Cachottiers, ce matin.

Lire la suite

mercredi 23 janvier 2008

Après midi cathédrale

De 15h30 à 18h15 : 2 accouplements, 2 chasses réussies du premier coup et 1 livraison de proie.

Lire la suite

samedi 19 janvier 2008

Cette fois c'est reparti pour un tour

Passage sur la basilique d'un mâle immature que l'on peut supposer être un des 2 jeunes de cette année…mais à défaut de bague on ne saurait être plus affirmatif. Clin d'œil pour engager un programme de baguage sur au moins les poussins de pèlerins urbains. Help, c'est jouable ! 1 pariade. 1 accouplement. Charlie : 5 décollages en chasse et 2 retours chargés d'une proie.

Lire la suite

dimanche 13 janvier 2008

1er accouplement

1°C, grand beau.

Après un samedi assez tranquille avec notamment quelques comportements territoriaux de Charlie, c'est avec une certaine dose de flemme que je me poste sur site assez tard dans la matinée

10h45 : Charlie sur le sommet de CO et Charlotte sur une des pointes latérales du CN, au dessus du frigo, puis se pose sur D NNO.
10h50 : Décollage de Charlie. Après un virage au-dessus de Gebhart, il passe 3 fois devant Charlotte qui est en position d'accouplement. A la 4 ème passe, il s'accouple avec Charlotte. 10 seconde après, il repart et se pose directe sur O.



Un petit bonjour à l'étudiant ornithologue mexicain qui nous a tenu compagnie, Damien et moi hier après midi.

samedi 12 janvier 2008

Flou artistique...

Journée passée à Pont-à-Mousson en compagnie de Thierry Besançon, nous ne sommes guère plus avancés...

Lire la suite

jeudi 10 janvier 2008

3ème contact

Un pèlerin adulte sur pylône, ce soir, d'au moins 17h00 à 17h15, avec en prime, un petit décollage sur X et retour bredouille. Chasse au ras des pâquerettes. A cette heure-ci des volées d'Etourneaux sansonnet et Corneilles noires empruntent ce site pour retourner à leur dortoir urbain.

mardi 8 janvier 2008

Chasse nocturne sur mouette

5°C, ciel étoilé.

La nuit vient tout juste de tomber.
17h20 : Charlie sur B SSO en train de manger. Charlotte au pied du chat.
17h30 : Repositionnement de Charlie sur le barreau d'échelle le plus proche, s'essuie le bec puis décolle et se poste au pied du juge.

18h30 : Charlie au pied du mouton. Charlotte sur GU D CE. Elle se nettoie les plumes tout en scrutant le ciel, le bec en l'air ou droit devant.
18h50 : Elle décolle droit devant elle en vol battu dans l'axe de la rue Turinaz, vire à l'O dans le sillage d'un vol d'une 50aine de Mouettes rieuses (Larus ridibundus). Tout le monde disparaît derrière un bâtiment. 20 secondes plus tard, Charlotte, en provenance de l'O et chargée d'une proie, se pose sur GU D CN sous les tsiocks de Charlie, posté à 2m d'elle. La capture s'est faite par le dessous de la mouette car celle-ci gît la tête renversée, sous les serres de Charlotte. La mouette relève la tête et ouvre le bec. Elle respire encore. En alerte, Charlotte scrute les alentours puis, avec son bec et en quelques prises , achève sa proie. 20 secondes se sont écoulées entre son arrivé et la mort de la mouette. Elle commence à l'entamer. Les premières plumes blanches tombent sous les projecteurs comme des flocons de neige éparses.
19h40 : Fin du repas. Charlotte se place dans la partie sombre en arrière de la gouttière, sous le dortoir D CN.

dimanche 6 janvier 2008

2008

samedi 5 janvier 2008

Tentative d'accouplement

Vent fort de secteur SO à O. 6°C.

11h00 : Charlotte sur A NNE. Décollage de Charlie de O, il passe 2 fois devant Charlotte, tente un accouplement. Charlotte en position mais pas de concrétisation. Souvenons nous, exactement comme sur cette vidéo prise le 04/02/2007 sur la cathédrale ND


Repositionnement de Charlie sur B ENE.
11h35 : Décollage en vol battu, tranquille, de Charlie derrière la basilique.
11h43 : Charlotte se repositionne sur B ENE. Peu de temps puisqu'elle repart direction S.
12h00 : Pas de retour. Fin d'obs.

14h15 : Décollage de Charlie de O et retour avec une proie qu'il dépèce sur O. Charlotte sur B ENE.
14h32 : Fin du repas. Il se déplace puis se laisse emporter par le vent, passe 2 fois devant Charlotte. Elle est en position. Mais le Charlie se repose sur O.
16h55 : Décollage de Charlotte. 2 heures et 30 minutes sans bouger ! Elle cherche à se poser par 2 fois sur la corniche face NE et finit sur la tête du croque-mort (va falloir que je me décide à le baptiser définitivement pour le différentier de son homologue à l'opposé de la flèche )
17h00 : Fin d'obs.

17h20 : Charlotte se repositionne au pied du chat. Elle est partie pour sa nuit.
17h25 : Repositionnement de Charlie au pied du juge. Il est partit pour sa nuit. Echanges vocales.


21h00 : Les faucons n'ont pas bougé.

Z'avez, remarqué ? Y a pas de photo ! Ben oui, l'APN est naze et je suis en train de négocier avec papa noël une petite avance sur sa prochaine visite ;-) Après ça, les photographes de tous poils et plumes vont pouvoir aller s'coucher :-D

jeudi 3 janvier 2008

Charlie gourmand

Pluies verglaçantes, 0°C

16h00 : Charlotte est sur un poste encore jamais observé, située très en dessous de la corniche et pus précisément au-dessus de la petite rosace en haut des abat-son, face SO. Charlie sur la pointe de triangle NO.
16h30 approximatif : Charlotte se manifeste vocalement. J'avais loupé un départ de Charlie puisqu'il revient du NO pour se placer d'où il est parti. Pendant 1 minute il y a un échange vocale entre les 2 faucons. J'ai peine à reconnaitre les intonations de Charlie, un peu comme s'il imitait les tsiocks de Charlotte. D'habitude ils sont plus secs et brefs, à l'inverse de Charlotte qui les poussent plus traînant. Je me suis même demandé s'il n'y avait pas un 3 ème larron sur l'édifice, mais non.
16h35 : Charlotte s'envole, pour se repositionner sur le sanglier mais peu de temps car elle repart, et termine sur GU D CS. Charlie à ce moment décolle et cercle plus ou moins sur le secteur. Des tsiocks. Charlotte le rejoint dans les airs. Ils volent de concert puis se séparent. Charlotte s'éloigne en direction de la cathédrale. Je le suppose car c'est dans cette direction qu'elle disparaît. Charlie termine sur O. Alors, un un vol de pariade ?
16h40 à 17h00 : A partir de ce moment, c'est l'heure du casse croûte. 4 départs en chasse, toujours en piqué avec un large retour qui me surprend toujours. La 4ème tentative est fructueuse. Fringillidé du type pinson ou verdier qu'il expédie en moins de 2 minutes sur C OSO.
17h00 à 17h20 : Repositionnement sur O. Il n'est pas rassasié car il repart en chasse. Même technique : 2 départs en chasse en piqué et la 2ème fructueuse avec un Merle noir mâle dans ses serres. Retour sur le même lardoir que le fringille C OSO. Il s'envoie le merle tranquillement.
17h20 : Repositionnement au pied du chat (sous le CO) . Fin d'obs.

Depuis le temps que je les observe, la majeur partie des départs en chasse se font de ce point O, très haut, 90 mètres, 9 fois sur 10 en piqué. C'est un bon tremplin de chasse. Les piqués sont magnifiques, didactiques comme sur les croquis du livre de René Jean Monneret, mais vision trop brève car vite occultée par les bâtiments environnant. On ne peut pas tout avoir...

mardi 1 janvier 2008

Au moulin

Hier soir de 16h30 à 17h30, soit à la tombée de la nuit, aucun mouvement de pèlerin sur la basilique. Aucune arrivée au dortoir.

Ce matin, 10h30, perché sur la croix sommitale, un épervier fait 2 départs en chasse infructueux. Champ libre pour l'animal ? Je veux en avoir le cœur net et je me déplace sur la cathédrale ND. RAS, toujours pas de pèlerin. Sont-ils en vadrouille par ce plafond bas, ou stationnés sur un site que l'on ne connait pas ? En dernier ressort je passe sur la partie désaffectée des "Grands Moulins de Paris". Top la. Charlie et Charlotte sont en poste. Charlie à l'aplomb de l'ancienne aire de remplacement (2005) et Charlotte à l'extrémité droite de la corniche.

NDdL, 17h15 à 17h45 : Retour sur site. Après cette escapade, Charlie est au pied de l'aigle et Charlotte s'installe au dessus de lui sur le dortoir D CO.