Le blog du pèlerin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 28 mai 2013

Pylône, fin de repro

08h30 à 09h00 : Pas de juvénile à l'aire. Il a bel et bien disparu entre le 22 et le 24 mai. Un adulte est présent 3 pylônes plus haut, décolle et disparaît. Je trouve la femelle adulte très bas sur le pylône de l'aire, à mi hauteur du fût. D'après les estimations, le juvénile était mûr pour le décollage.


Vide de juvénile.


On peut se faire l’œil pour identifier un site récemment occupé par une nichée


Un reliquat de nourriture sur un des lardoires

Info de dernière minute. J. François est passé entre 11h00 et 11h30 et a pu contacter le juvénile, branché dans les arbres mais aussi sur le pylône. Muy bien !

samedi 25 mai 2013

Visite de contrôle 2013

Une visite de contrôle ce matin, pendant 1 heure. Le mâle et la femelle sont bien là. Le mâle est même entré dans le clocher Ouest, site de l'aire de reproduction théorique. Pas de juvéniles vus ou entendu. Il faudra revenir un peu plus tard pour s'assurer d'une réussite ou d'un échec.


La femelle


Le mâle. face ventrale très blanche. Il est assez "volumineux"


Le mâle, ambiance rupestre


Faucon pèlerin Lunéville 2013 par Pelerin_Nancy

dimanche 19 mai 2013

Le point sur NDdL (suite)

Lors des années précédentes, nous étions dans la période d'apparition des jeunes par le clocheton sud, voir d'envol. Cette année, le décalage dû à la ponte de remplacement est d'1 semaine à 10 jours. A ce jour, les jeunes ont théoriquement une trentaine de jours et ils sont suffisamment fort pour s'exprimer vocalement, en puissance. Or ces chuintements lancinants, notamment lors de nourrissage, ne se font pas clairement entendre. Le son environnant de la ville parasite en grande partie ces écoutes.

Voici ce que nous devrions entendre d'un jeune (de 37 jours, en 2010) en train de se faire nourrir :


Tout indique pourtant qu'1 ou des jeunes sont présents : des allées et venues des adultes dans le clocher, avec ou sans proie ainsi que les postes fréquentés à cette période.

Les parents sont significativement plus perchés sur les barres de clocheton lors de la présence de jeunes

L'attente est de mise. Des observations caméras antérieures montrent aussi des comportements de reproduction qui perdurent suite à un échec, tels que des grattages d'aires. C'était le cas en 2009 où, d'avril à juin, le couple avait gratté à un rythme soutenu dans le nichoir. De même, un accouplement nous avait surpris lors de la constatation d'échec sur Pont-à-Mousson le 05 mai dernier (!).
Nous allons attendre l'apparition éventuelle d'un jeune, fin mai début juin. Dans le cas contraire, une visite de contrôle sera faite dans la 1ère quinzaine de juin.

dimanche 5 mai 2013

Echec à P-à-M

Obs en compagnie de Frédéric Mahler.
09h29 : Le mâle adulte est sur la corniche sous abat-sons tour Sud coin Sud-Est.
09h31 : Il se déplace à patte face Est et cherche sans doute de la bouffe dans une cache.
09h35 : Repositionnement tour Nord face Ouest.
09h37 : Le couple est contacté, chacun sur un pilastre tour Nord face Ouest. Mauvais signe. La date d'éclosion est en théorie proche d'aujourd'hui. Un des 2 individus devrait être sur l'aire.
09h48 : Femelle non baguée pattes D et G.

En discussion avec un correspondant de l'Est Républicain
10h37 : Après plusieurs repositionnements dont certains très bas sur l'édifice ainsi que de la territorialisation, nous sommes surpris par l'observation d'un accouplement. J'ai du mal à reconnaitre les nuances brunes de la femelle d'avril mais lors de l'accouplement cette différence était visible. Marque claire en arrière de la nuque et ponctuations ventrales sont visibles malgré tout. On peut quand même acter l'échec de repro.

11h30 : Dans l'enceinte des Prémontrés, les pèlerins ne se montreront pas.

Le résumé de cette matinée publié dans l'Est Républicain.

vendredi 3 mai 2013

Dans la série "pylônes", on continue

Aujourd'hui, après les chutes de pluies récentes, un petit contrôle s'impose. Pas de casse, le poussin est en forme. Age estimé à 20 jours.



J'ai eu le nez fin. La seule ouverture possible dans le rideau d'arbre était encore présente, l'ensemble s'étant considérablement refermé