Le blog du pèlerin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 14 juin 2013

Envol sur Saint-Nicolas-de-Port

Rue des cailloux (distance 700m)
10h39 : 1 juvénile (juv) subvolant sur le nichoir.
10h42 : 1 adulte tourne autour des flèches avec une proie
10h50 : La femelle adulte (FA) se perche sur la croix sommitale tour Sud et le mâle adulte (MA) se poste avec sa proie sur le coin Sud-Est de la tour Nord.
10h58 : Le MA cercle autour des tours. Incitation au vol vers les juv ?
Rue Bonnardel (distance 95m)
11h00 : 1 juv très en contre bas de la basilique face Ouest, sur une poutrelle au niveau de la coursive de jonction entre les 2 tours = ENVOL.



Comme ils sont plus précoces que les femelles, on peut en déduire un mâle. Sur la plateforme, les 2 autres juv, de taille similaire (femelles ?) se partagent une carcasse. Bilan matinal : 3 juvéniles.


La femelle adulte surveille ses jeunes

Obs avec Yannick
17h25 : Les adultes sont chacun sur un pinacle tour Sud face Nord. On entend des cris de quémandage. Yannick au préalable a contacté 3 juv sur la plateforme.
17h35 : 3 juv de la plateforme paraissent de même taille. Angle de vue et posture ne permettent pas d'être plus précis.



Regroupement d'observateurs et discussion avec des riverains.



18h35 : En vol et en silence, Le couple adulte accompagne un juv de petite taille. Ce dernier se perche tant bien que mal sur le toit, à la base de la croix sommitale tour Nord. C'est donc bien un mâle juv qui a pris son envol au moins ce matin. Cela augmente le nombre de jeunes éclos sur site.



18h45 : Bilan final, pour le moment de 4 juvéniles dont 3 femelles et 1 mâle volant.

lundi 19 mars 2012

Combat au sol

Les passages d'individus, erratiques ou migrants, sont importants actuellement. Les résidents défendent leur territoire et ça ne rigole pas. Les combats aériens de faucons pèlerins sont aisément observables mais les combats au sol sont assez méconnus. Michel Hurtu, un adhérent LPO nous a transmis ces clichés. Il est très rare d'assister à ce comportement et, plus encore, d'avoir la chance de le photographier. Cela s'est passé dans son jardin, ce 15 mars vers 14h30 à 600m de la basilique de St Nicolas de Port.







Ces combats sont fréquents aussi bien en milieu urbain qu'en milieu naturel. De nombreux rapport d'observateurs, notamment aux États Unis, relatent ces évènements et résultent d'une forte compétition entre les individus pour la possession de site de reproduction. Certains de ces combats vont, au pire, jusqu'à la mort de l'un des deux adversaires ou leur cause de telles blessures qu'ils finissent par en mourir. Un exemple sur ce lien ( Brighton, UK)... âmes sensibles s'abstenir.
C'est un facteur d'échec à ne pas négliger.

Et pendant ce temps, sur St Nicolas, on attend toujours des indices d'une ponte ou d'incubation. Encore un accouplement observé ce samedi 17 mars



samedi 28 janvier 2012

Accouplement 2012 à St Nic

Pas de photo mais ça valait bien un post sur le blog. Les conditions d'observations étaient limites à cause du brouillard.

dimanche 15 janvier 2012

Saint-Nicolas-de-Port hivernale



16h25 à 17h10 : Présence du couple, assez proches l'un de l'autre, chacun sur sa gargouille, tour Nord côté Sud. 3 séries de défense territoriale sur les pigeons mais aussi des vols spectaculaires de pariade du mâle avec notamment des passages en piqué entre les 2 tours. Impressionnant et toujours aussi magique ! Notez que la femelle est toujours aussi fortement moucheté du haut de poitrine. C'est bien la même que l'année dernière, de même que le mâle avec son capuchon presqu'entièrement noir.

Chose plus intéressante, à la fin sa première série de pariade, le mâle s'est posé plus bas sur le coin Sud-Ouest de la tour Nord, l'un des deux sites probable de la tentative de nidif 2011.

lundi 21 mars 2011

St Nicolas de Port, vernale

En 2009 où l'agglomération nancéienne n'avait pas vu de reproduction, un couple nouvellement "apparu" tente une reproduction sur la cheminée de l'usine Novacarb à La Madeleine. Ils n'iront pas bien loin et se rapatrieront sur la basilique St-Nicolas-de-Port à 2800 mètres. Ils y passent l'hiver mais vers la fin février 2010, à la faveur des passages d'individus, une femelle immature évince la femelle adulte et entame, des actes de reproduction avec le Manfred de service sur la basilique. Néanmoins, pas de reproduction et la cheminée ne sera jamais réinvestie depuis.


Manfred
Sa particularité, son casque noir...pas à pointe ;-) Il défend son territoire avec acharnement, provoquant des envolées de pigeons


"The famous" qui vient de prendre 1 pige
Sa particularité : de grosses ponctuations de la gorge bien marquées .


Le site : A gauche la tour Nord et à droite la tour Sud. La flèche montre le coin SO qui voit ces derniers temps une occupation fréquente du couple.


On peut supposer que la femelle y déposera ses œufs, d'autant qu'il est à la vue de quelques postes fréquentés assidument. Les deux flèches montrent les accès à la plateforme. Seulement protégé des vents dominant par le double pinacle, cela n'empêchera pas les courants d'air. J'avais parié pour le coin NE de cette tour, mais peut-être que de ce côté-ci, un substrat y est au moins présent et au mieux meilleur. Un coup d'œil après la saison sera nécessaire pour juger d'une suite à donner s'il y a lieu . Je préfère les savoir là que sur la cheminée qui ne représente qu'un site de seconde main et qui n'a pas fait pleinement ses preuves : 1 échec de première repro et une repro avec 2 jeunes cassés sur 3.


23/01/2011 : L'appréciation d'un bas ventre gonflé est très subjectif. A cette date et à cette période de froid, la femelle adulte se remplume et donne une impression de proéminence. Comment différentier cette attitude peu avant une ponte ?


23/01/2011 : D'après le livre d'RJ Monneret, c'est seulement quelques jours avant la ponte que son ventre ainsi que ses plumes sous caudales sont gonflés.


20/03/2011 : On s'est mis d'accord avec Damien, quand elle se penche, même légèrement, on peut constater un bas ventre gonflé. Cette ponte serait-elle donc imminente ?
Encore 2 accouplements ce samedi.

dimanche 10 octobre 2010

Saint-Nicolas automnale

En voila une qui se complait sur du nid de corvidée


Séance de toilettage et observations sont au menu de cette petite demi heure de contrôle.

Pendant ce temps là, le mâle adulte est vissé sur la basilique de Saint-Nicolas-de-Port. Après que j'ai fait le tour de l'édifice, c'est finalement au passage d'une troupe d'une demi douzaine de choucas que le propriétaire des lieux surgit d'entre le deux tours, m'offrant par la même une séquence de vol acrobatique dans le but d'éloigner ces importuns.