Le blog du pèlerin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 17 février 2008

4 ème contact

09h00 : 1 individu sur Pylône HT en train de manger.
09h22 : Après approche et identification, 1 FA mange un corvidé (Choucas ou Corneille).


09h32 : 2 chasseurs plutôt curieux de savoir ce que je faisais, prennent le spectacle pour une buse mangeant un lièvre? Si si, ils ont regardé dans ma longue-vue. Je les ai quand même mis au parfum. Ils s'éloignent, droit sur le pylône.


La FA décolle et se perche sur le pylône d'après pour terminer son festin.

jeudi 10 janvier 2008

3ème contact

Un pèlerin adulte sur pylône, ce soir, d'au moins 17h00 à 17h15, avec en prime, un petit décollage sur X et retour bredouille. Chasse au ras des pâquerettes. A cette heure-ci des volées d'Etourneaux sansonnet et Corneilles noires empruntent ce site pour retourner à leur dortoir urbain.

samedi 20 octobre 2007

2 ème contact

A 2 pylônes au sud de celui du 13 octobre dernier. En fin de matinée, à contre jour je vois bien un individu mais impossible de dire si c'est un pèlerin. A peine j'ai eu le temps de le détecter qu'il écarte ses ailes et décolle doucement. Après un large virage par le nord-est, il file droit en direction nord ouest. Quand il passe au dessus de moi je n'ai aucun mal à identifier un Faucon pèlerin. Ce vol battu très rapide, énergique et cette blancheur bien marquée au haut du plastron, m'incite à penser qu'il s'agirait d'un FP mâle. Passé le Pain de sucre, il oblique vers l'est et entame un piqué. La grande distance d'observation me permet d'apercevoir la proie. Elle pique aussi rapidement vers le sol. La distance séparant le deux individus est grande. Ils disparaissent derrière la butte. J'aperçois malgré tout le FP en haut de 2 ressources puis plus rien. Pas de retour. Sa zone est large. S'agit-il de Charlie ? D'un hivernant ? Va-t-il se cantonner sur ce large secteur ?

A suivre...

samedi 13 octobre 2007

Premier contact

Nouveau site = nouvelle catégorie sur ce blog. N'ayant pas vu de pèlerin depuis la fin de ce printemps, j'ai été agréablement surpris "d'attraper" cet individu sur ce site déjà détecté. Etant encore très loin de ce FPA, je me déplace le long d'une haie. Celle-ci abritait une buse qui décolle et va se percher juste sur le pylône, en contre bas du pèlerin. Après un round d'observation de 3 à 4 minutes, le FPA décolle et fond sur la buse qui s'efface et s'éloigne du site. Retour du pèlerin sur le pylône.